En ce début d’année 2023, les seize instituts régionaux de formation (IRF) instaurés dans le réseau de l’enseignement français à l’étranger (EFE) deviennent opérationnels.
L’organisation de la formation des personnels permet donc d’entrer dans une nouvelle dynamique, en appui du développement de l’enseignement français à l’étranger.

La formation est un enjeu central du plan de développement de l’enseignement français à l’étranger visant à doubler les effectifs des établissements, pour accueillir un plus grand nombre d’élèves dans les conditions d’excellence pédagogique propres au réseau d’enseignement français à l’étranger, dans un contexte international concurrentiel.

L’organisation de la formation dans le réseau d’enseignement français à l’étranger entre dans une nouvelle dynamique

Avec la mise en place des instituts régionaux de formation (IRF), dans chacune des seize zones de mutualisation du réseau, le renforcement quantitatif et qualitatif de l’offre de formation va permettre une meilleure adaptation aux besoins des personnels et des établissements dans une approche très contextualisée.

Ce dispositif est la mise en œuvre de l’objectif stratégique n°2 du contrat d’objectifs et de moyens de l’Agence (lire sur aefe.fr), feuille de route du plan de développement.

Les IRF ont pour objectifs de piloter et structurer l’offre de formation à destination de tous les personnels, d’organiser la formation à l’échelle de chaque zone d’implantation, de développer des partenariats, et de mettre en œuvre les actions pédagogiques, sportives et les missions d’orientation à l’échelle de la zone.

Au nombre de seize, les IRF ont un statut d’établissements en gestion directe (EGD) de l’AEFE à vocation de formation. En application de la loi du 22 février 2022 (à lire sur legifrance.gouv.fr), ils sont pleinement mis en place le 1er janvier 2023.

C’est au sein des IRF que sont élaborés les plans régionaux de formation (PRF)Ces plans sont définis de façon concertée par les membres des communautés scolaires représentés au sein des instances des l’IRF, en fonction des besoins des personnels et des établissements, des attendus pédagogiques du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse (MENJ) ainsi que des orientations stratégiques définie par l’AEFE avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), ministère de tutelle de l’Agence.
En outre, des parcours de formation et des outils sont proposés, au bénéfice des 45 000 personnels des 567 établissements d’enseignement français à l‘étranger, quel que soit le statut de l’établissement et quel que soit le statut, la nationalité ou le métier des personnels.

Consciente de la diversité des profils et des contextes locaux, l’AEFE a développé deux nouveaux parcours de professionnalisation, dits «parcours PàP», notamment pour les enseignants nouvellement recrutés. Un premier parcours pour intégrer le système éducatif français, un deuxième pour consolider sa pratique dans le cadre de l’enseignement français à l’étranger. La création d’open badges validant les compétences certifiées par l’AEFE et reconnues par Réseau Canopé est un atout pour les carrières des personnels. Sur l’année scolaire 2021-2022, près de 1 500 personnels se sont investis dans ces parcours. Ils sont plus de 3 000 sur l’année 2022-2023.

Dans le même temps, l’ensemble des personnels continuent de bénéficier de l’accompagnement des inspecteurs et inspectrices de l’AEFE et des 300 enseignants formateurs, dans un partenariat renforcé avec les opérateurs du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

L’AEFE a développé de nouveaux outils pour faciliter la coordination des différents acteurs contribuant à la mise en œuvre du plan régional de formation.

L’application ATENA, créée en 2022, est la plateforme de gestion, de suivi et d’évaluation des actions de formations d’initiatives centrale ou régionale. Elle permet la dématérialisation, la simplification et l’harmonisation de l’ensemble des procédures de conception et de mises en œuvre de ces formations, de l’analyse des besoins individuels jusqu’à l’ingénierie des réponses collectives apportées (stages, parcours, modalités présentielle, hybride ou à distance). Des développements sont prévus pour en faire à terme l’application de gestion intégrée des IRF. Elle regroupera ainsi l’ensemble des volets statistiques, administratifs et financiers de la formation.